Taiji Quan

Posté le par

Le Tai Ji Quan ou Tai Chi Chuan (- écriture phonétique -) est considéré comme un art martial chinois interne.

Peinture représentant des positions de Tai Chi Chuan :Zhou, lu, Ji, an

LES ORIGINES DU TAI JI QUAN ou TAI CHI CHUAN
L’histoire du Taiji Quan est parsemée de légendes.

On fait remonter son origine sous la dynastie Tang (618 – 905) avec deux hommes XU XUANPING et LI DAOZI (l’Immortel qui aurait vécu plus de 1000 ans…) Mais c’est à ZHANG SANFENG  (le maître des trois pics) que l’on attribue véritablement la création du Taiji, sous la forme qu’on lui connaît actuellement…t

La légende raconte que ce serait en observant un combat entre un serpent et un oiseau. Le serpent prit le dessus grâce à ses mouvements souples et circulaires. Cette scène aurait convaincu Zhang San Feng de la suprématie de la souplesse sur la dureté.

Peinture symbolisant la légende du combat du serpent et de l'oiseau

Quatre grands styles majeurs sont pratiqués :
Le style CHEN

Le style YANG, très répandu et donnant lieu à une grande diversité d’écoles, dont la nôtre « Le Yang Jia Michuan Tai Chi Chuan » transmis par Maître Wang Yen Nien.

Les styles WU et SUN sont moins répandus.

Chaque Maître par sa réflexion et sa recherche a imprimé des nuances plus ou moins importantes, c’est ainsi que sont nés et continuent d’évoluer les styles de Tai Ji Quan.

Depuis le décès de Maître Wang Yen Nien en 2008, le Collège des Enseignants du Yangjia Michuan qu’il a créé, réunit régulièrement ses enseignants qui travaillent ensemble à perpétuer et faire évoluer le style dans le respect des Fondamentaux écrits et transmis par les grands Maîtres.

Les différents styles partagent les principes de base exposés dans les « textes classiques » du Tai Ji Quan. D’art martial confidentiel, réservé à une famille ou à un clan, il est maintenant largement diffusé dans le monde et occupe une place toute particulière dans les techniques de santé. 

Le TaiJi Quan ou Tai Chi Chuan est un art martial défensif, dans son essence l’idée de détruire l’autre n’existe pas mais plutôt d’apprendre à maîtriser la relation duelle établie entre le partenaire-adversaire et soi-même. Les gestes enseignés reposent tous sur une application technique.

YANG LUCHAN (19ième siècle) est à l’origine de l’Ecole Yang, Yang Luchan était surnommé Yang Wudi ou Yang l’invincible.

Idéogrammes Pinyin     Interprétation
TAI Grand, Suprême
JI la Poutre Faîtière, le point le plus élevé, le sommet, le plus haut degré de Perfection
QUAN

 

Poing ou main fermée en poing

 

Le TAIJI est né du WUJI  » le vide suprême  »

Il est la mère du YIN et du YANG.

Le TAIJI est l’unité suprême, le principe premier,

Il régit l’univers et préside à l’union dans la dynamique du YIN et du YANG.

La création commence avec le YIN – YANG, il est à la fois un principe dynamique  et Unitaire.

La notion de mouvement du TAIJI est illustrée par le symbole Taoïste. En tant que Principe Suprême le TAIJI est le pivot central autour duquel tout s’ordonne et se transforme de façon incessante.